dimanche, 21 avril 2024|

10 visiteurs en ce moment

 

Traffic Index TomTom : Le niveau de la congestion urbaine en 2023

Le niveau de la congestion urbaine en 2023 :
 Paris est la ville dans laquelle la vitesse moyenne sur l’année 2023 a été la plus lente (23 km/h)
 La capitale française est aussi la ville française la plus embouteillée aux heures de pointe : les automobilistes ont perdu 120 heures en 2023 dans les embouteillages*.
 À Paris, le trafic fait augmenter de 45% le budget carburant d’un conducteur d’une voiture à essence (coût des embouteillages : 288€ [1]).

TomTom (TOM2), le spécialiste des technologies de géolocalisation, publie aujourd’hui la 13e édition du TomTom Traffic Index, son rapport annuel qui fournit des données et des informations sur les tendances du trafic dans 387 villes de 55 pays en 2023.

Le Traffic Index de TomTom est basé sur les données que remontent chaque jour plus de 600 millions de systèmes de navigation et de smartphones à travers le monde. Pour chaque ville, TomTom calcule le temps de trajet moyen par kilomètre à partir du cumul de temps pris pour parcourir les millions de kilomètres empruntés sur l’ensemble du réseau en 2023.

La tendance pour 2023 confirme la baisse générale des vitesses moyennes dans la plupart des villes à travers le monde : sur les 387 villes analysées dans le Traffic Index, 82 ont vu leur vitesse moyenne rester inchangée, et 77 ont connu une vitesse moyenne plus élevée (et donc des temps de trajet plus courts) que l’année précédente. Dans les 228 villes restantes, les vitesses moyennes ont diminué. À Londres et à Dublin, les deux villes où la vitesse moyenne est la plus faible, le temps de parcours pour un trajet de 10 km a augmenté de 1 minute par rapport à 2022.

L’augmentation du prix de l’essence et de la consommation de carburant due à l’allongement de la durée des trajets ont eu également un impact évident sur le budget des automobilistes qui doivent utiliser leur voiture tous les jours pour se rendre au travail. Dans plus de 60 % des 351 villes où TomTom évalue les prix des carburants, le budget moyen en carburant a augmenté de 15 % ou plus entre 2021 et 2023. Cette augmentation de la consommation a naturellement eu un impact direct sur les émissions de CO2 des véhicules.

Un défi mondial : la congestion se poursuit dans les villes du monde entier

Avec plus de la moitié de la population mondiale vivant dans des zones urbaines, la congestion du trafic et ses conséquences économiques, écologiques et sanitaires sont devenues un problème auquel il faut s’attaquer d’urgence. La gestion du trafic doit impérativement passer par la planification de l’avenir des zones urbaines. Les agglomérations exploitent le Big Data pour planifier les infrastructures et le développement afin d’atténuer la congestion et d’en réduire ses conséquences. L’analyse des données historiques sur le trafic peut aider les villes à cartographier des systèmes routiers plus efficaces et à planifier un meilleur zonage grâce à la géolocalisation. Les mesures de planification telles que la mise en place des zones à faible émission pour réduire la pollution de l’air bénéficiera des données fournies par les voitures connectées.

Le Traffic Index de TomTom est devenu au fil des années un outil complet pour les urbanistes, les décideurs politiques et les conducteurs, car il aide à comprendre et à gérer la congestion et fournit des informations sur l’impact des embouteillages sur l’infrastructure des transports et l’économie d’une ville. Les données de trafic en temps réel peuvent alimenter les algorithmes utilisés par les municipalités pour gérer le trafic en optimisant la logistique routière et les itinéraires. Selon une étude de McKinsey, cela peut réduire de 15 à 20 % la durée des trajets domicile-travail dans les villes. Les données peuvent être utilisées pour prévenir les embouteillages grâce à une synchronisation intelligente des feux de circulation, des limitations de vitesse variables et des alertes en temps réel indiquant aux conducteurs les itinéraires les plus rapides.

MOYENNES ANNUELLES DE 2023 (24/7)

Le Traffic Index de TomTom indique les temps de trajet dans différentes villes et les classe en fonction de la vitesse la plus lente dans chaque ville.
Le temps de trajet moyen est le résultat de facteurs statiques tels que la configuration du réseau routier, le nombre d’intersections et de feux, la proportion de voies rapides ou les limitations de vitesse, et de facteurs dynamiques tels que les embouteillages, les travaux routiers, le mauvais temps, etc. qui modifient le flux de circulation. Dans des conditions de circulation optimales (sans bouchons) ou seuls les facteurs statiques impactent la vitesse moyenne, c’est à Nancy que la vitesse moyenne est la plus basse. Toutefois, les facteurs dynamiques y ont impact moins important qu’à Paris, Bordeaux ou Lyon, les 3 villes où la vitesse moyenne est la plus basse (et donc les temps de parcours plus élevés).
Ce classement tient compte uniquement de l’impact des ralentissements qui font plus ou moins chuter la vitesse de base atteinte lorsque les conditions de circulation sont totalement fluides. En 2023, un Parisien voit son trajet ralenti de 53 secondes par kilomètre roulé en raison de la congestion – soit +8 minutes 50 secondes pour un trajet-type de 10 kilomètres.

Au niveau mondial, Londres est la ville dans laquelle les automobilistes voient leur temps de trajet le plus allongé par rapport au temps de trajet optimal (1 minute 15 s. de perdue par kilomètre roulé, soit +12 min. 31 pour un trajet de 10 kilomètres).

L’IMPACT DE LA CONDUITE AUX HEURES DE POINTE
Paris est la ville où les automobilistes perdent le plus de temps dans les embouteillages aux heures de pointe. Un automobiliste passe en moyenne 1h06 dans sa voiture pour effectuer un trajet type de 10 kilomètres deux fois par jour aux heures de pointe du matin et du soir - mais près de la moitié (31 minutes) de ce temps de trajet est perdu à cause du trafic. Les automobilistes qui effectuent ce trajet quotidiennement ont ainsi perdu 120 heures dans les embouteillages en 2023, soit près de 11 heures de plus qu’en 2022.
Un Parisien se rendant chaque jour aux heures de pointe sur son lieu de travail situé à une distance de 10 kilomètres (soit 20km aller/retour) a dépensé 934€ en essence ou 800€ en diesel. Le trafic a un impact significatif sur le budget des automobilistes : les embouteillages leur ont "coûté" 288 euros pour une voiture essence, soit 45 % plus cher en frais d’essence que si ce trajet était effectué en conditions optimales (646 euros).

À propos du Traffic Index de TomTom

La mobilité urbaine joue un rôle essentiel dans des domaines tels que le changement climatique, la santé et le développement économique. Le Traffic Index de TomTom est devenu le baromètre des schémas de mobilité dans le monde. Les données de trafic de TomTom, alimentées par 600 millions d’appareils connectés, sont un indicateur fiable de la façon dont les gens se déplacent, des niveaux d’activité économique, du commerce mondial et bien plus encore. Depuis des années, l’indice de trafic de TomTom est utilisé par les analystes, les entreprises et les médias pour expliquer un monde en mutation.

Quelles sont les données utilisées par TomTom pour l’indice de trafic ?

Nos données sur le trafic proviennent de plus de 600 millions d’appareils, tels que les systèmes de navigation embarqués (7 systèmes de navigation embarqués sur 10 des voitures particulières actuellement vendues en Europe sont équipés de TomTom Traffic), les smartphones, les appareils de navigation personnels et les systèmes télématiques. Chaque jour, TomTom collecte auprès de ces sources plus de 61 milliards de points de données GPS anonymes dans le monde entier, couvrant une distance totale de 3,5 milliards de kilomètres parcourus. Ces données en temps réel sont archivées et accessibles immédiatement en tant que données historiques. Sur la base de ces données historiques, TomTom peut évaluer les profils de vitesse et les schémas de circulation pour chaque heure de la journée et chaque jour de la semaine. 58 milliards d’heures de conduite ont été accumulées dans les données historiques de trafic de TomTom au cours de la dernière décennie.

Coût de la conduite

TomTom définit le coût de la conduite comme la quantité de temps, de carburant et de CO2 utilisée par km. Le coût de la conduite est la différence entre les chiffres dans des conditions de circulation optimales et les chiffres moyens réels, compte tenu du temps moyen supplémentaire passé sur la route. TomTom collecte les prix des carburants en temps réel pour plus de xxx stations dans le monde. Pour évaluer le coût du carburant, les données TomTom sont basées sur les prix quotidiens moyens par pays sur 2022.

Méthodologie des émissions

Les émissions dues au trafic sont directement proportionnelles à la consommation d’énergie d’un véhicule. Pour relever ces modèles de consommation, TomTom a utilisé l’outil de simulation PHEM (Passenger car and Heavy-duty Emission Model) développé par l’Université de Technologie de Graz (TU Graz). PHEM calcule l’énergie nécessaire pour effectuer toutes les manœuvres de conduite observées (vitesses, accélérations) à partir des données TomTom pour différents profils routiers, et estime les émissions qui en résultent, en fonction de l’efficacité du véhicule, du type de véhicule et d’énergie (essence, diesel ou électrique), ainsi que des vitesses.

Le rapport Traffic Index de TomTom est disponible en ligne

Sur tomtom.com/TrafficIndex, chacun peut découvrir le classement de sa ville en 2022, l’évolution des temps de trajet d’une année sur l’autre et le coût de ses habitudes de conduite. Les conducteurs peuvent voir les jours les plus encombrés et même les heures les plus encombrées de la journée - et déterminer les meilleurs moments pour leurs déplacements.

À propos de TomTom
Des milliards de données. Des millions de sources. Des centaines de communautés.
Nous sommes le cartographe qui rassemble tout cela pour construire la carte la plus intelligente du monde. Nous fournissons des données et des technologies de localisation aux automobilistes, aux constructeurs automobiles, aux entreprises et aux développeurs. Notre cartographie, notre routage, notre trafic en temps réel, nos API et nos SDK permettent aux rêveurs et aux créateurs de façonner l’avenir de la mobilité.
Basé à Amsterdam et comptant 4 000 employés dans le monde, TomTom aide les gens à trouver leur chemin dans le monde depuis plus de 30 ans.

Prolonger la lecture : En savoir plus ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

ConnexionS’inscriremot de passe oublié ?

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème (…)
En savoir plus »