lundi, 21 août 2017|

4 visiteurs en ce moment

 

Radars périphérique sud de Nantes : action d’information des usagers de la route samedi 19 juillet 2014

Le samedi 19 juillet 2014 de 10H00 à 11H30, quelques militants de la FFMC 44 ont déployé 2 banderoles sur 2 ponts à proximité des radars automatiques (discriminants) situés sur le périphérique sud de Nantes entre la porte de Rezé et la porte des Sorinières.
Objectif de l’action : informer les usagers de la route de la dangerosité de ces 2 radars automatiques en occasionnant aucune gène lors de ce grand week-end de départ en vacances.
Action chaleureusement soutenue par les klaxons des automobilistes !

En parallèle, un courrier a été adressé au Préfet de Loire-Atlantique pour dénoncer cette situation.

Pour mémoire, les radars dit pédagogiques initialement en place associés à ces radars automatiques discriminants ont été remplacés par des panneaux d’affichage fixes (moto/voiture/camion) mentionnant « contrôles radars fréquents ».

Au terme d’une période de 3 mois d’observation de ce tronçon du périphérique nantais, nous lançons l’alerte car ce nouveau dispositif de « surveillance » d’une section considéré comme dangereuse par la Préfecture, s’avère à lui seul source de danger pour les usagers de cette voie très fréquentée.

Ce danger découle, d’une part, du positionnement masqué des 2 radars discriminants (côté intérieur par un panneau d’information d’urgence, côté extérieur par le pilier de soutien de l’échangeur / rue de la Maillardière à Rezé) qui provoque un effet de surprise pour les conducteurs avec des réactions diverses allant du ralentissement (par décélération) au coup de frein en passant par des embardées plus ou moins marquées. Ces réactions très fréquentes sont constatées pour tout type de véhicule et pour toute vitesse initiale, qui d’ailleurs sont généralement respectueuses du 90/80 km/h.
D’autre part, l’affichage est faussé puisque les panneaux « contrôles radars fréquents » sont à dissocier de l’affichage « contrôles automatiques » et ne sont pas conformes à la réalité sur ce tronçon.

Le contrôle d’une section ne présentant pas de danger majeur alors qu’en amont existe un chassé croisé extrêmement dangereux d’entrée (venant du centre Nantes et de l’autoroute) et de sortie (vers Nantes, vers l’autoroute) nécessiterait une réflexion de fond sur la démarche de prévention des accidents.

La FFMC 44 considère que cette augmentation du risque d’accident sur cette partie du périphérique est extrêmement grave pour les usagers de 2 roues-motorisés particulièrement fragile en cas de choc avec un autre véhicule en situation de freinage intempestif ou de déport de sa trajectoire … situation d’urgence malheureusement provoquée par des affichages non conformes à la réalité et un positionnement « piégeant » de ces radars discriminants.

Radar périf. intérieur : mais où est-il ? ... derrière le panneau SOS !!!

Périf. extérieur

Radar périf extérieur ... derrière le pilier du pont !

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) nous (...)
En savoir plus »