mardi, 18 juin 2019|

5 visiteurs en ce moment

 

Radars ou entretien des routes : le choix est fait !

En proposant d’attribuer à l’entretien des routes l’intégralité des recettes des radars automatiques, la FFMC a mis en lumière la répartition réelle des recettes des radars : loin de ne servir qu’à la sécurité routière, la manne sert avant tout... les radars eux même, puis le désendettement de l’État, les collectivités territoriales, et en - bon - dernier l’entretien des routes. Démonstration.

400 nouveaux radars "Mesta Fusion" (photo) vont être déployés sur la France en 2019, et 1200 d’ici 2020 ! Un "détail" de quelques dizaines de millions d’euros dans le budget alloué aux radars par le biais de la loi finances et son article 160, qui prévoit que les bénéfices des radars soient affectés à la sécurité routière. Mais comme pointé par le Sénat ➚, le désendettement de l’État n’est clairement pas une mesure "de sécurité routière". Cette politique du "tout-vitesse" finance avant tout les investissements dans les juteux contrôles radars, négligeant de fait la formation et l’information des usagers, pourtant identifiée comme indispensable pour améliorer les comportements par tous les spécialistes de la sécurité routière !

La suite : ici



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) nous (...)
En savoir plus »