dimanche, 21 juillet 2024|

6 visites en ce moment

 

Comment situer la colère dans l’éthique ?

Comment situer la colère dans nos passions ? Faut-il la réguler ?

On parle parfois d’une “juste” voire d’une “sainte” colère, comme si la colère, qui pouvait nous emporter dans des mouvements dangereux, dans des violences les uns à l’égard des autres, pouvait aussi être orientée dans le sens de la justice. Il est vrai que c’est toujours risqué, et que situer cette passion de l’injustice, qui refuse ce qui s’oppose à nous dans le cadre d’une éthique et des principes, est toujours difficile. C’est pourquoi l’un des grands problèmes de l’éthique c’est de situer la place de la colère.

Qu’est-ce qu’une "colère juste" ?

Faut-il la rejeter comme une passion toujours négative, en tant qu’elle est un mouvement impulsif de résistance à ce qui nous contrarie ? Faut-il la remplacer par la raison, par des grands principes rationnels d’action ? Ou bien faut-il s’en servir comme d’un moteur pour la justice ? Et même parfois la justifier, la revendiquer, comme le fait par exemple Albert Camus dans son grand traité, L’Homme révolté, avec la conscience des risques que la colère puisse tomber du côté de l’injustice, être mal orientée par la raison ou dans ses motifs. La question de ceux dont la colère porte une action militante révolutionnaire et parfois meurtrière se pose alors : la question de la colère juste est au cœur de la philosophie morale et de l’éthique. On parle d’une “sainte colère”, d’une “colère divine”, et dans la Bible on parle même du “courroux divin”, une colère qui ne peut pas se tromper, qui devrait tomber infailliblement sur le méchant. (...)

Prolonger la lecture : En savoir plus ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème (…)
En savoir plus »