mardi, 23 juillet 2019|

10 visiteurs en ce moment

 

Le Sénat donne le pouvoir aux départements de revenir sur les 80 km/h

Les sénateurs ont ajouté en séance un nouvel article au projet de loi d’orientations des mobilités (LOM), contre l’avis du gouvernement. Il donne la possibilité aux présidents des départements ou aux préfets de pouvoir relever la vitesse sur les routes nationales, plafonnée à 80 km/h le 1er juillet 2018.

Bien entendu, la LOM devra ensuite être confirmée (ou pas) par l’Assemblée nationale, mais le fait que cet amendement soit soutenu "de la droite à la gauche en passant par les centristes" est édifiant. Les sénateurs ont suivi la vox populi contre l’avis du gouvernement et de la DSR.
Ils sont bien dans leur rôle de représentants du peuple français, car on sait la mesure très largement rejetée par les usagers. Tous se souviennent des manifestations du premier semestre 2018 orchestrées par la FFMC à travers tout le territoire et avec l’appui de 40 millions d’automobilistes.

La suite : ici



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) nous (...)
En savoir plus »