vendredi, 9 décembre 2022|
 

Les rodéos urbains  : 16 ans d’impuissance ?

Depuis 2006 , l’Etat entend s’attaquer aux rodéos urbains en légiférant à tout va et en multipliant les sanctions dont seraient passibles leurs auteurs. Il ne réalise pas que ceux qui posent le plus de problèmes sont insensibles à ces sanctions puisque roulant le plus souvent sans permis, sur des motos parfois volées, ou non homologuées, sans assurance, et la plupart du temps sans équipement de protection adéquat.

Pour la FFMC, ces comportements à risques n’émanent pas de motards, mais de délinquants circulant à moto  : «  On renforce les sanctions, mais les contrevenants s’en foutent  !  ». Ce qui agace le plus la FFMC, c’est la manière dont ces faits sont relatés dans les médias et l’amalgame qui en résulte : «  lorsque ces rodéos se déroulent en voiture, la presse ne parle pas d’automobiliste, mais de chauffards  ».

La suite : ici



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

 
A propos de Fédération Française des Motards en Colère de Loire Atlantique
Nous avons envoyé un questionnaire (il est ici) aux principaux candidats aux législatives dans le département. François De Rugy (député sortant EELV - 1ère circonscription) a répondu au questionnaire sur son site. Sa réponse est ici. Christophe Priou (député sortant UMP - 7ème circonscription) (...)
En savoir plus »